Souvenirs

 

LA TREMBLADE        RONCE LES BAINS

 

Il est difficile pour moi de séparer La Tremblade de Ronce les bains et l'inverse.

 

En effet, tout d'abord parce qu'il s'agit de la même  commune, La Tremblade, et parce que j'ai vécu ma jeunesse et mon adolescence autant dans un village que dans l'autre.

Je suis né à La Tremblade, rue traversière, une trés petite rue de pêcheur, dans un vieux quartier de La Tremblade.   

Lorsque j'ai eu 4 ans, mes parents ont déménagé et nous nous sommes installés dans une autre maison, ....à environ 100 m, dans le même quartier, rue de la verrerie. C'est là que j'ai vécu prés de vingt ans et y ai passé ma jeunesse et mon adolescence.

Ces petites rues sont d'ailleurs proposées par la mairie et l'office du tourisme, pour des balades pédestres dans ce quartier ancien et historique.

Je suis allé à l'école "maternelle", rue du couvent, chez les soeurs de la Sagesse. A 6 ans, je suis rentré à l'école communale, jusqu'à 14 ans, mon certificat d'étude.

Il y avait plusieurs écoles à La Tremblade, dans ces années là, deux écoles privées, l'une pour garçons et l'autre pour filles, deux écoles communales laïques, également l'une pour garçons et l'autre pour filles et une école à Ronce les bains, communale, mais mixte.

Toutes ces années, je vivais, les saisons d'hiver et d'école, environ 7 mois, à La Tremblade et les autres mois, d'été, à Ronce les bains.

Des périodes différentes et une vie également différente.

A La Tremblade, j'allais à l'école, je rentrais, je faisais mes devoirs mais ne sortais pas beaucoup et restais dans la maison. A Ronce, c'était l'été, les vacances et la vie dehors et pas du tout l'envie de rester dans la maison.

Les jeux se passaient plutôt dans la rue avec des copains qui revenaient tous les ans en vacances. Une animation dans la rue beaucoup mieux qu'à La Tremblade, qui restait un quartier aussi calme l'été que l'hiver.

Ronce les bains, c'était aussi la place Brochard, avec ses animations, les "sucettes chaudes " de chez LOPEZ, le tir à la carabine de chez AUXIRRE, les boules japonnaises de chez .... ? je ne m'en souviens plus.., la salle de jeux avec ses baby-foot, ses flippers et autres jeux et un manège de "la queue du Mickey".

Je retrouve encore aujourd'hui en allant sur la place le soir, cette même ambiance, avec quelques manèges en plus et de nouveaux jeux.

Depuis  2013, une grande roue  permet de voir une grande partie de la région

Il n'y avait pas d'animations tous les soirs comme maintenant, pas de bal sur la place, pas de chanteurs, ou autres spectacles, ...mais il y avait encore LA CHAUMIERE.  

La chaumière était un endroit où on pouvait danser et s'amuser. Mais ce n'était déjà plus aussi animé que lorsque j'étais plus jeune (où j'ai chanté à un "radio crochet" quand j'étais petit, et oui,... j'étais peut être déjà artiste ces années là..), ou pendant la jeunesse de mon père.

Je me souviens que les propriétaires à l'époque, étaient déjà âgés, et quant on dansait, ils arrivaient parfois en claquant dans leurs mains et  nous disaient:  "allez les enfants, il est minuit, il faut rentrer"...., c'est là que nous étions le plus en forme pour nous amuser.

Ronce les bains, c'était aussi la plage et la forêt.

La plage de la Cèpe, avec son club Mickey, où se retrouvaient de nombreux copains, la plage de Mus de loup, qui était plutôt un cimetière de bateaux et où nous n'allions pas souvent parce qu'il y avait la forêt à traverser et la plage était dangereuse, à cause des débris de bois avec des pointes rouillées, venant des bâteaux en bois  ou des morceaux de ferraille détachés des bâteaux en fer échoués sur le sable.

Il y avait trés peu de maison dans cette partie de Ronce,  mais une forêt magnifique et des dunes de sable où nous nous laissions rouler du haut jusqu'en bas.

Nous allions à pieds sur les plages du Galon d'or et de l'Embélie ( sur la plage le restaurant boite de nuit, le "Tiki"), et aprés avoir passé de trés bons moments, nous revenions à pieds par la forêt et la route touristique. Il y avait tellement de circulation surtout le dimanche que nous allions plus vite à revenir à pied qu'en voiture.

Il n'existait pas encore de pistes cyclables comme maintenant, mais dans la forêt à l'entrée de Ronce comme encore aujourd'hui, le chemin de l'ancien petit train qui transportait les promeneurs dans la forêt. Cette piste cyclable vous emmène actuellement jusqu'à la Coubre et même plus loin.

Ronce les bains est restée cette station balnéaire familiale qu'elle était,  où les enfants peuvent se baigner à la Cèpe sans danger, même à marée haute.

Elle est restée cette petite station balnéaire qui a vu de nombreuses constructions qui ont réduit c'est vrai la forêt, mais ne se retrouve pas aujourd'hui, comme dans certains lieux, entourée de bêton avec des constructions qui détruisent le paysage.

 

Voilà, pour vous,  

quelques souvenirs de cette période dont je me souviens toujours avec bonheur et nostalgie.

 

Commentaires (2)

1. Gaillot-bernard 21/01/2011

Ouille! Où sont-elles passées mes belles années ?
Que de souvenirs merci beaucoup dommage que l'année ne soit pas mentionnée car je suis du même quartier et je connais sans doute la personne qui narre cela, j'ai peut-être jouée avec .En effet nous étions très nombreux dans ce quartier et je me souviens de tous ainsi que les parents .Je peux dire qui était dans chaque maison des rues Foch,des Maltaises,du Hâ,rue Traversière ,Batelière etc...
Nous étions nombreux dans ces années là(1950-1960 ) et nous étions toujours dans les rues car pas de télévision ,ni d'informatique et de jeux vidéos ,la vie était quand même plus cool pour les enfants .
L'été les enfants des Trembladais partis en ville pour le travail agrandissaient notre groupe .
Je n'ai que de bons souvenirs de cet époque.
Ensuite après le certificat d'études il fallait travailler plus question de jeux. Un peu difficile au départ pour des gamins de quatorze ans qui quittaient l'école et l'enfance pour se retrouver dans le monde des adultes .
De plus le travail en saison à Ronce pas drôle car pendant que les vacanciers se prélassaient au soleil sur la plage, nous étions au travail et pas de jour de repos ,ni de jours fériés.
Mais malgté tout je regrette un peu ce temps qui a vu ma jeunesse car malheureusement quand je suis dans les rues de Ronce je ne reconnais pas grand chose.
Mon regret pas assez de loisirs pour les jeunes par içi car il faut vivre avec son temps et la place brochard plus tellement d'époque pour nos enfants.enfin je parle des adolescents surtout .
Mme Bernard

2. lainé 12/07/2009

et ANCHAN avec ses attractions,coté gauche place brochard en regardant la mer ? et LERIN un peu plus tard
et l'ancien club de tennis,avec Mr Frahier
et lees sucettes de chez lopez,quibrulaient les doigts
et le ciné saint martin
et la chaumière
et le pere miglierina qui a constyruit la villa familiale en 1956 ou 57.....souvenirs,souvenirs

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×